Accueil / Poste / Économiste Principal des Ressources en eau, ECNR

Économiste Principal des Ressources en eau, ECNR

Site Banque Africaine de Développement, BAD

La BAD recrute un Économiste Principal des Ressources en eau, ECNR

Grade: PL4

Poste N°: 50001269

Référence: ADB/19/035/2

Date de publication: 16-déc-2019

Date de clôture: 15-jan-2020

Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social sur l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013 — 2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (les Cinq grandes priorités – les High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

Le Chef économiste et Vice-président de la gouvernance économique et la gestion du savoir est le porte-parole de la Banque pour les questions à caractère économique et le Vice-président du Complexe de la gouvernance économique et de la gestion du savoir. La Vice-présidence de la gouvernance économique et la gestion du savoir a pour rôle : i) d’assurer le leadership et la visibilité de la Banque dans les domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance financière et du développement socioéconomique ; de coordonner la production de travaux d’analyse qui éclaireront les politiques opérationnelles ; et ii) de mettre systématiquement l’accent sur le rôle essentiel du savoir, de l’expérience et des enseignements tirés, et sur leur impact tangible sur la transformation durable et inclusive de l’économie en Afrique. ECVP inspirera, génèrera et fournira un appui direct au Président et à la haute Direction de la Banque sur un large éventail de questions techniques et de gestion dans les vastes domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance des finances publiques, de la gestion et de l’économie sociale.

LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE

Au plan externe, le Centre africain des ressources naturelles (CARN) a pour mission d’aider les pays membres régionaux à améliorer les résultats de développement grâce à une gestion efficace des richesses générées par les ressources naturelles, en mettant à leur disposition des solutions pratiques pour les politiques, les lois et les décisions d’investissement dans le domaine. En interne, le Centre assure la cohésion des stratégies de la Banque dans les secteurs des ressources naturelles en offrant un cadre unique par lequel l’institution traite les questions liées à la gouvernance des ressources naturelles.

LE POSTE :

Les ressources en eau recoupent quatre grands secteurs normalement représentés comme des liens, à savoir l’eau, l’énergie, l’alimentation et la sécurité de l’environnement : l’eau pour la consommation humaine, l’énergie hydraulique, l’agriculture et l’environnement. Ceux-ci sont interdépendants et étroitement liés, car l’utilisation par un secteur aura un impact sur les ressources disponibles pour d’autres secteurs à un moment donné. Le « lien avec l’eau » sert d’outil pour aider les décideurs à équilibrer au mieux les utilisations de l’eau à un moment donné. L’objectif est de maximiser les avantages durables des ressources en eau disponibles dans le contexte socioéconomique plus large nécessaire au développement durable. Par conséquent, le poste consiste à :

  • Prodiguer des conseils stratégiques au Directeur ainsi qu’un leadership et un appui techniques aux experts en eau et aux consultants chargés de produire des documents d’information, de mener des études pays périodiques sur le secteur et de concevoir des boîtes à outils permettant de générer les connaissances nécessaires pour appuyer les programmes de renforcement des capacités des pays membres régionaux (PMR).
  • Jouer le rôle de point focal du Centre dans la gestion des relations stratégiques et des partenariats avec d’autres partenaires de développement, les gouvernements régionaux, les organisations privées et de la société civile.
  • Superviser les initiatives de plaidoyer sur la planification, les investissements et la gouvernance des ressources en eau.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du Chef de division et en collaboration avec d’autres collègues, l’Économiste principal des ressources en eau appuie les initiatives de gouvernance des ressources en eau de la BAD. Il assumera notamment les fonctions suivantes :

  •  Entreprendre et superviser des travaux économiques, thématiques et sectoriels (EES) sur les nouveaux défis de la gestion des ressources en eau et recenser les possibilités d’investissement pour promouvoir la gestion intégrée des ressources en eau et la coopération régionale dans ce secteur.
  • Entreprendre la modélisation des ressources en eau sur la base de l’approche du « lien de l’eau » afin de conseiller les pays membres régionaux dans la prise de décisions relatives au secteur de l’eau – allocation, efficacité, équité, utilisation, accès et durabilité des ressources en eau et des écosystèmes.
  • Élaborer des politiques, des stratégies et des plans relatifs aux ressources en eau pour les pays membres par la préparation et l’administration de projets consultatifs d’assistance technique.
  • Évaluer les politiques et projets relatifs aux ressources en eau ; les activités de coopération intrarégionale et régionale dans le secteur de l’eau ; et le rôle de l’eau dans le développement des économies rurales et la réduction de la pauvreté.
  • Diriger et participer à la production de notes d’orientation, de prises de position et de lignes directrices clés sur les ressources en eau, en assurant la liaison avec le gouvernement, les universités/institutions de recherche, les agences privées et les ONG sur les questions d’utilisation de l’eau, et aider le Centre à élaborer des réponses appropriées. Il répondra notamment aux demandes de renseignements des médias et du public.
  • Organiser, créer et/ou participer à la production de la gestion des connaissances et à la diffusion des informations relatives à la gestion des ressources en eau, y compris la rédaction des termes de référence, la sélection des consultants et la supervision des aspects techniques de leur travail.
  • Collaborer avec les bureaux pays à l’élaboration des politiques et des programmes de la Banque dans le domaine de la gestion des ressources en eau et, le cas échéant, participer au dialogue politique avec les autorités des PMR en vue notamment de promouvoir une gestion et une valorisation durables des ressources en eau.
  • Identifier les principales possibilités de collaboration stratégique avec les donateurs multilatéraux et bilatéraux pour améliorer la gouvernance des ressources halieutiques en Afrique en engageant le dialogue avec eux sur les conseils en matière de politiques.
  • Contribuer sur le plan technique à l’élaboration des documents de stratégie pays et aux revues de portefeuille, notamment dans le domaine de la gouvernance des ressources en eau.
  • Fournir des conseils techniques et un encadrement à d’autres experts en gestion des ressources naturelles du CARN, du Complexe de la gouvernance économique et de la gestion du savoir, d’autres départements concernés et des bureaux régionaux et pays de la Banque.
  • Soutenir la Banque et les PMR dans l’identification, la préparation et l’évaluation des projets de gestion et de développement des ressources en eau.

Critères de sélection

  • Détenir au moins un Master 2 ou son équivalent en économie des ressources en eau ; gestion intégrée des ressources en eau, politique des ressources naturelles ou dans des domaines d’études étroitement liés à la gestion des ressources naturelles.
  • Avoir un minimum de six (6) ans d’expérience professionnelle dans le secteur, dans des organisations internationales, dans un environnement réglementaire ou dans un groupe de réflexion spécialisé en économie des ressources en eau, en gestion intégrée des ressources en eau et dans le secteur et/ou la fonction concernés.
  • Être un agent de changement et un professionnel expérimenté qui a fait ses preuves dans la conception, l’exécution et la publication de projets pour des clients internes et externes.
  • Avoir une connaissance et une expérience pratique de l’environnement des politiques et des réglementations sectorielles, des initiatives sectorielles régionales, des programmes de développement régional et des protocoles pertinents.
  • Posséder une expérience en matière de gestion des connaissances et de supervision des programmes de plaidoyer.
  • Avoir acquis une expérience dans la conception et la mise en œuvre de programmes consultatifs et de renforcement des capacités.
  • Avoir une bonne connaissance de la région et de l’environnement du secteur de l’eau ;
  • Maîtriser les principes de bonne gouvernance en matière de politique de gestion des ressources naturelles.
  • Démontrer des aptitudes en gestion de projet.
  • L’expérience du secteur privé constitue un atout supplémentaire.
  • Faire preuve d’innovation et de créativité.
  • Avoir de solides aptitudes à la communication.
  • Posséder des qualités avérées en matière de planification stratégique.
  • Avoir une bonne approche client.
  • Être apte à travailler en équipe et à nouer des relations.
  • Être capable de communiquer de manière efficace (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, et avoir de préférence une bonne connaissance pratique de l’autre langue.
  • Savoir utiliser les applications standards MS Office (Word, Excel, Access et PowerPoint).
  • Une expérience dans l’utilisation des systèmes SAP constituerait un atout.

Postuler

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.

 

Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

Voir aussi

PROGRAMME DE BOURSES MASTER SOPHIE GERMAIN 2020

PROGRAMME DE BOURSES MASTER SOPHIE GERMAIN 2020

PROGRAMME DE BOURSES MASTER SOPHIE GERMAIN La Fondation Mathématique Jacques Hadamard (FMJH) offre des bourses de master pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *